Dans la famille des objets flottants…

Le jeu de l’oie s’inscrit dans une méthodologie systémique. C’est est un « objet flottant » (Philippe Caillé, Yveline Rey).

Les objets flottants appartiennent au paradigme systémique-constructiviste : l’intervenant prend la responsabilité de créer un contexte propice à la circulation de l’information et favorise une expérience inédite de communication.

Ils ouvrent à une éthique de choix : c’est une expérience à mettre en œuvre sans que le résultat puisse être prévu. Ils augmentent le nombre des possibles et le système change à son heure et suivant ses propres modes.

L’intervenant systémique donne un cadre à la rencontre avec ce que cela représente de contrainte et de sécurité. Les communications digitale et analogique se déploient dans cet espace communicationnel appelé espace intermédiaire, pour proposer une expérience d’accordage au processus évolutif du système. Les objets flottants posent des questions sur la place et le genre, le temps, l’identité et l’appartenance.

…le jeu de l’oie systémique, médiateur de la communication

Le jeu de l’oie systémique fait partie de la famille des objets flottants. L’intervenant systémique est le garant des règles du jeu ; le système consultant (familial, institutionnel…) réécrit l’histoire dans laquelle s’inscrit le drame actuel.

Cette réécriture est ponctuée des résonances de chacun y compris de l’intervenant systémique. L’histoire prend du relief avec l’imprévisible, l’axe indispensable par où passe la création….

Il est utilisé dans le cadre d’entretiens par des professionnels systémiciens.
Il favorise l’établissement d’une zone neutre qui n’appartient ni au système consultant, ni à l’intervenant.
Il garantit la possibilité d’un dialogue innovant en activant les ressources et le potentiel de créativité des systèmes concernés.

Le jeu de l’oie systémique dérive du jeu de l’oie classique mais n’en conserve que l’idée d’un parcours initiatique semé d’embûches. Au départ de l’exploitation de ce jeu traditionnel comme outil thérapeutique on trouve le principe d’un itinéraire, d’une séquence d’événements ordonnés dans le temps. Le premier objectif est de réécrire une histoire dans laquelle s’inscrit le drame du consultant.

Cette réécriture, ponctuée des résonances de l’intervenant et de ses points d’interrogation, comporte plusieurs niveaux :

  • Celui du choix des événements dans leur déroulement temporel,
  • Celui de la valeur symbolique attribuée à ces événements,
  • Celui de l’émotion liée à ces représentations.

Cette projection sur le plateau du jeu de plans différents, introduit une perspective et une nouvelle marge de liberté pour tous les partenaires.

Ce décalage dans la superposition de la trajectoire événementielle et du parcours symbolique initie et favorise un processus dynamique de transformation réciproque.

Pour qui ?  Où ?

Le jeu de l’oie systémique est utilisé dans un contexte d’entretiens de couple et de famille, en médiation familiale… Ayant une visée thérapeutique il peut aussi, dans le cadre de rencontres individuelles permettre d’élargir le contexte d’intervention des entretiens.

C’est un outil d’exploration et d’évaluation dans des groupes de formation, de supervision, des équipes, en interventions institutionnelles, en service de soins, notamment en d’alcoologie….
Il intéresse aussi des consultants en entreprise.

Il est utilisé dans le cadre des entretiens en psychologie scolaire, ainsi qu’avec des groupes d’élèves quand des situations trop conflictuelles perturbent le fonctionnement de la classe.

 

La bibliographie pour en apprendre plus

Le jeu de l’oie à travers le temps : voir l’exposition virtuelle du Festival du jeu l’oie organisé par L’Université d’Aix-Marseille.